"c'est l'histoire d'une famille

où l'on coupe le rôti aux deux bouts avant de le faire cuire. Quand on demande à la mère pourquoi elle procède ainsi, elle répond : "Parce que ma mère faisait de même".

En fait, c'est la grand-mère qui avait commencé car... elle avait un plat trop petit pour contenir le rôti"

ERIC BERNE, PSYCHIATRE AMERICAIN (ANNEES 1950)

Exposition

Hey Mummy!

[i.e. XX CHROMOSOMES]

59 Rivoli
du 21 au 26 septembre 2021

7 femmes artistes de la vingtaine à la septantaine + 1 scientifique sur le thème du transgénérationnel féminin

Projections • Installations • Sculptures • Peintures • Dessins • Photographies • Performances

Exposition + autour : soirée performative, débat, signature, rencontres

---

Commissariat d'exposition / Art curator

Caroline Bravo • Sandrine Follère

Artistes exposantes

NOUR AWADA ° LAURA BEN AMI ° CAROLINE BRAVO ° MONIQUE BRAVO ° VICTORIA DONNET ° SANDRINE FOLLERE ° PAMELA MADDALENO

TRANSGÉNÉRATIONNEL, ELLE adj. relatif à la traversée des générations familiales

Programmation

Projections • Installations • Sculptures • Peintures • Dessins • Photographies • Performances

mardi 21/09/21 • 19h-22h

Vernissage

mercredi 22/09/21 • 19h-21h

"rencontres & signatures"

Rencontre avec Jennifer Kerner, thanato-archéologue, co-auteure du livre "Lady Sapiens : enquête sur la femme au temps de la Préhistoire" (parution 9 septembre 2021, Editions Les Arènes).

Présentation et signature de la revue "Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales" par son co-fondateur Hervé Mazurel, historien et auteur de l'ouvrage "L'inconscient ou l'oubli de l'histoire" (parution 2 septembre 2021, Editions La Découverte).

Rencontre avec les artistes de l'exposition.

+ d'infos

ci-dessous

vendredi 24/09/2021 • 20h-22h

Soirée performative

En partenariat avec le L.A.P.
[ Laboratoire des Arts de la Performance ]

-

"La Passation II" de Laura Ben Ami / "Je m'en souviendrai" de Anne Bravy / "Procession" de Caroline Bravo, avec Carmen Blaix, Caroline Bravo, Victoria Donnet, Francesca Fava, Sandrine Follère, Sophie Parienté / soX / "Liens" de Victoria Donnet, avec Victoria Donnet et Emily Holmes / Performance de Sophie Parienté / soX

Les artistes

Nour AWADA

Laura BEN AMI

Caroline BRAVO

Monique BRAVO

Victoria DONNET

Sandrine FOLLERE

Pamela MADDALENO

Performeuses invitées :

Anne BRAVY

Sophie PARIENTE / soX

Nour Awada
Artiste plasticienne et performeuse 
Fondatrice du L.A.P. [Laboratoire des Arts de la Performance]

La fratrie, Nour Awada ©all rights reserved

Artiste franco-libanaise née à Beyrouth, Nour Awada, sculptrice de formation, s'intéresse activement à la performance et fonde en 2018 le LAP - Laboratoire des Arts de la Performance - qui regroupe près de 70 artistes internationaux.

Elle clôture l'été 2021 une résidence de deux ans au CREDAC, et expose actuellement dans l'exposition les Territoires de l'eau, co-dirigée par la Fondation François Schneider et le Musée du Quai Branly.

Parmi ses dernières créations : "Les passeurs" (Palais de Tokyo), "Le bruit et le signal" (Lafayette Anticipations - Ekimetrics). Nour Awada est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, après une licence en Arts Plastiques à l’Université Sorbonne Paris I. Lauréate de l'Aide à la Création 2021 Drac Ile-de-France, du Prix International Françoise pour l’Œuvre Contemporaine 2018, du Prix Icart 2015 et du Prix François Schneider 2012, son travail a été présenté au public en France et à l’étranger (Institut Français de Milan, Triennale internationale d’Istanbul, Fondation François Schneider, Lafayette Anticipations, centre d’art Mains d’Œuvres, Palais de Tokyo, galeries parisiennes).

Laura Ben Ami
Artiste
Expérimentatrice et initiatrice de sensibles

Call me by my name  (performance), Laura Ben Ami ©all rights reserved

Artiste franco-algérienne née à Paris, Laura Ben Ami explore ce qui l’entoure de façon sociale et sensible au travers d’une multitude de media (sculpture, installation, performance, écriture). Elle invite à réfléchir sur les tensions, les sous jacentes et transforme les référents en actes. Ses réflexions actuelles se portent sur les mythologies personnelles et collectives, leur transmission, ainsi que la création, l’universalité des symboles et leur communication.

Laura Ben Ami est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, après une licence en Arts Plastiques à l’Université Sorbonne Paris I. Elle a par la suite obtenue une licence de sociologie à l’Université Descartes Paris V.

Son travail a été vu en France et à l’étranger (Mains d’Oeuvre, Villa Belleville, Korea National University of Arts, Seoul Art Center, galeries parisiennes, etc...). Elle est membre du LAP.

Caroline Bravo
Artiste transdisciplinaire
Performeuse / art curator

Procession  (performance sauvage), Caroline Bravo ©all rights reserved

Caroline Bravo est une artiste transdisciplinaire (performance, installation, écriture, comédie, danse, photographie) et commissaire d’exposition. Elle vit et travaille à Paris.

Elle questionne au travers de ses œuvres l’actualité sociétale, le féminin et ses représentations multiples, la notion d’altérité, l’inconscient collectif. Parmi ses thématiques récurrentes, on relève aussi un dialogue complexe entre le sacré et le profane, une certaine quête introspective et/ou identitaire, l’enfermement mental.  Ses créations protéiformes revêtent une forte empreinte onirique avec en fil de trame un dualisme pulsions de vie- pulsions de mort. 

Anthropologue de formation – titulaire d’une maîtrise d’Ethnologie, Anthropologie, Sciences des religions (spécialité “mythologies populaires” & “ethnopsychiatrie”) alliée à une solide formation artistique (principalement comédie et danse + diplôme en “Arts, Culture & Médiation“) –, il ressort de son travail une approche juxtaposant pratique artistique transversale et anthropologie cognitive.​

Elle est membre-chercheur du Laboratoire des Arts de la Performance (L.A.P.) depuis sa création en 2018 par l’artiste Nour Awada – qui regroupe à ce jour plus de 70 artistes internationaux – et au sein duquel elle officie (directrice Ingénierie culturelle & communication). L’artiste a récemment été en résidence avec le LAP au Centre d’art Mains d’œuvres, au CAC La Traverse, à la Galerie Michel Journiac. Elle a performé dernièrement – en plus des lieux cités précédemment – au Générateur, au 59 Rivoli, au Palais de Tokyo…

Monique Bravo
Peintre et dessinatrice

Naissances multiples  (huile), Monique Bravo ©all rights reserved

Peintre d’observation de son époque, Monique Bravo, usant de l'art du détournement, exprime sa vision de scènes de la vie quotidienne. Ses toiles oscillent entre sphère onirique et critique satirique de nos sociétés contemporaines.

Nombres de ses œuvres telles que "Fesse-book", "Vénus terrassant Anorexie", "Mobilhonni" ou encore "Vomi de mer" traduisent ainsi respectivement ses inquiétudes sociétales et environnementales. 

L’œuvre de Monique Bravo s’affirme comme figurative, à l’instar des peintres néo-réalistes, tels les allemands Jonas Burgert et Nobert Bisky ou le franco-péruvien Braun-Vega.

Diplômée de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan section "Arts appliqués", titulaire des quatre certificats "Histoire de l’Art", "Technologie et Perspective", "Décoration" et "Dessin" (nu et figurines de mode). Ancienne élève de René Aubert à Versailles. Devenue professeur titulaire de Dessin et Arts plastiques à l'Ecole Alsacienne à Paris, elle enseignera par la suite une vingtaine d'années en France et au Maroc.

Expositions en France et au Maroc, dont l'exposition personnelle « Clins d’œil aux maîtres et  allusions… » à la Mairie du VIème arr. de Lyon.

Victoria Donnet
Artiste pluridisciplinaire
Réalisatrice, danseuse et performeuse

Victoria Donnet invite le cinéma et la danse à se mêler dans des projets originaux de performances in situ et d’oeuvres audiovisuelles. Ses travaux s’inscrivent dans une recherche engageant espace, matière, temps et énergie dans la danse : danser le monde et ses images.

Sa pratique de la performance l'amène à questionner le féminin. Elle démarre en mai 2019 un cycle d’ateliers de recherche et création collective de performance pour femmes "Dress Undress Feminine Archetypes".

Formée en danse contemporaine à l’IFPRO (Paris), en cinéma à l’ESRA (Paris) et en Life Art Process® à l’Institut Tamalpa (Californie) auprès d’Anna Halprin.

Son court-métrage de vidéodanse « I am fine » a reçu de nombreux prix internationaux. En janvier 2020, elle est conviée à une résidence de création à Budapest en tant qu’artiste invitée par la Apodosz Film Fondation.

Victoria Donnet ©all rights reserved

Sandrine Follère
Artiste sculpteur, plasticienne
Art curator

Materia Prima (terre cuite), Sandrine Follère ©all rights reserved

Artiste sculpteur, plasticienne et dessinatrice, le travail de Sandrine Follère porte essentiellement sur la notion du sujet s'inscrivant dans le lieu premier qu'est l'espace habité de son corps questionnant sa forme, son origine, ses géographies intimes, ses mémoires et ses limites.

La ligne figurative du corps/mémoire représente un point de départ; donne une direction, un contour et inscrit la forme dans une continuité réflexive. Des lignes/fils/méridiens organiques, relient les éléments constitutifs du corps, ouvrent des espaces géométriques et créent une nouvelle géographie redéfinissant ainsi le corps en une représentation symbolique inscrite dans un espace visuel défini par les limites du trait qui en rectifie l'organisation, le sens.

Sa réflexion actuelle porte sur le sens de la lignée des femmes, la mémoire matricielle, la transmission, inscrites dans une culture personnelle, familiale et intergénérationnelle.

Sandrine Follère est issue d'une transmission s'inscrivant dans le courant de l'école de la sculpture figurative indépendante née avec Rodin, Bourdelle et Maillol et dont la lignée est riche de plusieurs générations de sculpteurs. Elle vit et travaille à Toulouse depuis 2005. Elle enseigne les arts plastiques à son atelier et à l'ISAE dans le cadre de la formation Arts et Cultures de Supaero.

Pamela Maddaleno
Réalisatrice et photographe

Pamela Maddaleno ©all rights reserved

Artiste italienne résidant actuellement à Paris, Pamela Maddaleno débute en 2009 un travail de recherche de photographie argentique N&B sur le thème de l'intimité.

En 2015, elle a co-fondé à Paris Gazzar(r)a! (édition spécialisée dans la photographie). Ses séries photographiques "J’. Crime Obscene do not cross" et "Despite me and you" ont a été sélectionnées dans de nombreux festivals et exposée plusieurs fois à l'international. Sa derniere série photographique «Multiples», sur son expérience récente d'être devenue mère, a été présenté à l’espace Cinémorphe à Paris en mars 2020.

Pamela Maddaleno a étudié les arts, la musique et le théâtre à Florence. Animée par sa passion pour la musique, elle a collaboré avec de nombreux groupes de rock expérimental réalisant des clips et reportages. Les vidéoclips pour l'icône américaine de l'art-punk Carla Bozulich (Constellation records) et pour le célèbre groupe canadien SUUNS (Secretly Canadian) ont été projeté dans plusieurs festivals de cinéma internationaux.

Pendant la pandémie elle a créé en Italie Missive Selvatiche, un projet de résistance artistique qui a permis à 150 artistes italiens et français de ne pas interrompre la diffusion de l’art et du spectacle vivant que les restrictions sanitaires ont interrompu. Missive Selvatiche a été repris en France sous le nom de Missives sauvages.

Artistes performeuses invitées

Anne BRAVY

Sophie PARIENTE / soX

« ÉTAT D''HOMME »

Le besoin d'un accord parfait entre l'expression et le medium, a toujours poussé Sophie Parienté/soX dans la recherche de nouvelles voies d'expérimentations. La sculpture avec tous types de matériaux, terre, plâtre, métal, verre, textile... Gravure, peinture...

La nécessité de faire rentrer l'observateur dans l'intimité de son travail, l'ont amené au land art, aux installations, à la performance, à la vidéo.

Le thème sous tendu, et presque obsessionnel, est l'humain. Ses figures asexuées tentent appréhender la limite, le point de rupture.

Le rouge, très présent depuis le début de son travail, incarne la tension de la vie conjointe de la mort. Le fil rouge, qu'elle travaille depuis 15 ans, est apparu avec le land art, comme une évidence, il prendra une place centrale et portera l'essence de son expression.

Le travail de soX est exposé en France, Berlin, Brésil, dans des galeries ou musées. Elle explore et propose, avec le LAP, ses performances. La vidéo « ADDIKTAT » montré au festival d'art vidéo de Toulouse. L'Installation "tisse ton fil" faisant suite au confinement et la nécessité de retrouver du lien, "Le jour d'après" Sainte Anne Paris.

Sophie Parienté / soX
Anne Bravy

Artiste plasticienne, performeuse et musicienne

Anne Bravy vit et travaille à Paris et à Montreuil.

Elle pratique le dessin, l’installation, la photographie, l’écriture et dans une large part, la performance.

« Anne Bravy est une performeuse et plasticienne à la pratique à la fois poétique et engagée. Cette artiste (...) aspire à briser dans son travail les barrières tant physiques que sociétales (…) au sein de chaque performance, l’artiste travaille à donner à ces gestes le juste équilibre entre self-control et laisser aller. »

Elora Weill-Engerer.

Elle est membre du collectif S.P.O.R.T.S et artiste chercheuse au sein du LAP, elle a participé à des résidences au Centre d’Art des Mains d’Oeuvres , au CAC La Traverse,ainsi qu’à la galerie Michel Journiac.

Elle a crée ses performances dans diverses galeries parisiennes et Centres d’Art et a exposé à Paris et Montreuil.

+ Autour de l'exposition

Rencontre avec Jennifer Kerner co-auteure de "Lady Sapiens"

Rencontre & signature

Jennifer Kerner est docteure en préhistoire et spécialiste en archéologie funéraire.

Après avoir enseigné pendant 7 ans à l’Université Paris-Nanterre, elle intègre le CNRS-Images en tant que médiatrice scientifique. Elle est également chercheure associée au sein de l’UMR 7194 du Musée de l’Homme, chroniqueuse pour la chaine Histoire TV et auteure non journaliste pour le magazine Historia.

Sa chaine YouTube de vulgarisation, "Boneless Archéologie", a reçu le prix Jeune Espoir au concours YouTubeur d'Histoire 2019 organisé par le salon "Histoire de Lire" de Versailles.

Elle a reçu le prix de thèse Fondation Martine Aublet - Musée du Quai Branly Jacques Chirac pour son ouvrage "Manipulations post-mortem du corps humain : implications archéologiques et anthropologiques" paru aux éditions SideStone Press en 2018.

Site internet : https://jenniferkerner.fr

---

Que savons-nous de la femme de la Préhistoire ?

Trente-trois des plus grands spécialistes mondiaux (préhistoriens, anthropologues, archéologues, ethnologues, généticiens) tentent de répondre à la question dans cette enquête inédite. Chapitre après chapitre, les idées reçues et les préjugés sont déconstruits, preuves à l’appui, afin de redonner à Lady Sapiens toute sa place dans l’histoire de l’humanité.

On la croyait faible et sans défense, on la découvre chasseresse, combative et puissante. On la pensait bestiale et primaire, la science révèle qu’elle maîtrisait de nombreux savoirs et prenait soin de son corps et de son apparence.

On l’imaginait soumise, elle était respectée, honorée, vénérée…

Son souffle, ses pas, ses gestes retrouvés, nous invitent à redécouvrir l’histoire de nos origines. Une histoire sensible et plus juste de femmes et d’hommes unis dans une destinée commune dont nous sommes les héritiers.

Et si l’âge de glace était aussi l’âge de la femme ?

Rencontre avec Hervé Mazurel, co-fondateur de la revue "Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales"

Rencontre & signature

Historien des affects et des imaginaires, spécialiste de l’Europe romantique, Hervé Mazurel est maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l’université de Bourgogne. Il est agrégé et docteur en histoire. Hervé Mazurel fut aussi musicien de Jack the Ripper, The Fitzcarraldo Sessions et Valparaiso.


Il est cofondateur et membre du comité de rédaction de la revue "Sensibilités. Histoire, critique et sciences sociales" et membre du comité scientifique de la revue Inanalysis, revue trandisciplinaire de psychanalyse et sciences. Ancien membre du comité de rédaction de la Revue du XIXe siècle.

Auteur du livre « L’inconscient ou l'oubli de l'histoire: Profondeurs, métamorphoses et révolutions de la vie affective » (Editions La Découverte, parution 2 septembre 2021) et de « Kaspar l'obscur ou l'enfant de la nuit » (Editions La Découverte, parution le 3 septembre 2020) et de « Vertiges de la guerre. Byron, les philhellènes et le mirage grec » (Editions Les Belles lettres, parution le 15 octobre 2013).

---

"Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales"

Les sensibilités sont le lieu d’un attrait scientifique inédit aux quatre coins du monde. Des laboratoires de recherche se spécialisent et les ouvrages de référence s'accumulent. Il s’agit dès lors de faire exister, au cœur des sciences sociales, un espace spécifique de recherches, mais aussi de confrontation des méthodes, de relecture de travaux « classiques » ou encore d’expérimentation de modes d’expression alternatifs (photographie, bande dessinée, etc.) qui puisse s’emparer de la question des affects et mettre ainsi en circulation les principes d’une élucidation critique du monde. Cette revue vise par là à libérer la possibilité subversive de dire, penser et même faire le monde autrement.

Laboratoire des Arts de la Performance (L.A.P.)

Soirée performative

Le LAP, qui regroupe à ce jour plus de 70 artistes internationaux, est un espace de recherche collective dédié exclusivement à la performance. Fondé en 2018 et dirigé par Nour Awada, il met en relation des artistes, mais également des créateurs et chercheurs - plasticiens, vidéastes, photographes, musiciens, chanteurs, architectes, sociologues, danseurs, comédiens, écrivains, commissaires d’exposition, etc. - au travers de protocoles, d’actions concrètes, de temps de paroles et d’échanges autour de la performance, de ses définitions, de son histoire et de son présent.

Le LAP organise des sessions de résidence dans des centres d'art partenaires. Le LAP a été soutenu en 2018 par le Carreau du Temple, a été en résidence 2018/2019 au centre d'art Mains d'Oeuvres à Saint-Ouen et en 2020 au CAC La Traverse d’Alfortville et à la galerie Michel Journiac (Université Paris 1. Panthéon Sorbonne).

+ infos

Galerie 59 Rivoli

59, rue de Rivoli Paris 1er

Horaires

13h-20h du lundi au vendredi (hors évènement) // 13h-18h le week-end

Mobile

+33 6 82 10 54 26

Email

hey.mummy.exposition@gmail.com

2021©heymummy.org